Mis en avant

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur mon blog.
Vous y retrouverez des billets sur l’actualité, le secteur de la santé, une veille sur l’écosystème Start Up. La revue de presse ainsi que mes dernières publications (Les Echos, Le Monde, Forbes, Revue Banque, Choiseul Magazine…).

Bonne navigation !

Publication Forbes : Rencontre avec Franck Noto, un artiste international haut en couleurs

Comme le savent mes proches, je suis un passionné d’art contemporain et de street art.

Aujourd’hui, j’ai plaisir à partager avec vous sur Forbes France ma e-rencontre avec Franck NOTO – aka Zest 🤩

Un street artiste montpellierain dont le travail et le talent rayonnent à travers le monde (et dans mon cœur).

Merci Nicolas-Xavier Calu pour cette merveilleuse découverte.

L’article est disponible sur le site Forbes : https://www.forbes.fr/lifestyle/rencontre-avec-franck-noto-un-artiste-international-haut-en-couleurs/

Crise sanitaire et santé respiratoire : comptons, plus que jamais, sur le digital !

La crise sanitaire liée à la covid-19 démontre la nécessité où nous sommes désormais de prendre le virage du numérique, pour une meilleure qualité de suivi des patients malades chroniques.

«La crise sanitaire a mis en défaut notre capacité, soignants comme patients, à maintenir un parcours de soins fluide et sans rupture. Nous devons en tirer les leçons et encourager le développement des nouvelles technologies en support, gage de continuité du parcours de soins pour tous. Dans ce contexte, le développement de la téléconsultation doit être encouragé. Celle-ci offre un accès démocratisé au plus grand nombre, à condition d’être financée par l’Assurance maladie, sans reste à charge pour le patient. La multiplication des points de téléconsultation physiques (cabines connectées, par exemple) est un autre moyen pour assurer la continuité du parcours de soins, notamment dans les déserts médicaux, au même titre que les innovations technologiques, tels l’accompagnement kinésithérapique et l’activité physique adaptée en visio, ou encore le transfert automatique de l’ordonnance vers la pharmacie avec la livraison à domicile des prescriptions.

Les centres hospitaliers, mais aussi la médecine de ville, n’ont pas d’autre choix que de prendre le virage du numérique et d’adopter des solutions pour une meilleure qualité de suivi de leurs patients malades chroniques. À l’aide de la téléconsultation, bien entendu, mais aussi en s’appropriant des solutions de télésurveillance qui permettent de suivre au jour le jour les constantes et d’autres paramètres clés. Enfin, délivrer une information fiable et personnalisée est primordial. Ici entrent en jeu les as- sociations de patients, qui peuvent offrir des services multicanaux (SMS, email, web, webTV) aux malades désireux de recevoir une informa- tion de qualité et rassurante, en temps de crise comme en cas de pic de pollution, par exemple. Les associations peuvent également conseiller leurs adhérents sur des applications mobile, des sites web ou autres, capables de les accompagner lors de séances de méditation, de coaching en ligne, de gestion du stress et de l’anxiété, ou d’informations sur la qualité de l’air. »

Vincent Daffourd, vice-président de l’association Santé respiratoire France

Retrouver le journal de Santé Respiratoire France : https://sante-respiratoire.com/wp-content/uploads/2020/10/Journal_Sante-Respiratoire-France_Oct-2020.pdf

La pérennisation de la télémédecine doit permettre d’améliorer la santé respiratoire

« Il est important et urgent de repenser l’accès à la santé respiratoire que ce soit par la téléconsultation, la télé-expertise, la télésurveillance et d’autres objets connectés », a ajouté le vice-président de Santé respiratoire France, Vincent Daffourd

Il a rappelé que pendant le confinement, selon les résultats d’une enquête menée auprès de quelque 600 patients, 42% ont déclaré avoir annulé ou reporté une consultation prévue avec le pneumologue et 24% ont testé à cette occasion la téléconsultation.

Retrouvez l’article sur ce lien : https://www.ticsante.com/story/5434/la-perennisation-de-la-telemedecine-doit-permettre-d-ameliorer-la-sante-respiratoire-(association-de-patients).html

Publication Forbes : La Lecture Est-Elle Sur Le Point De Connaître Sa Révolution Numérique ?

Dans un contexte épidémique moribond, l’offre culturelle dématérialisée est au centre de toutes les attentions : après la musique et la vidéo, c’est désormais la lecture numérique qui explose, avec de nouveaux acteurs innovants qui tentent de casser les codes. 

Découvrez l’article : https://www.forbes.fr/technologie/la-lecture-est-elle-sur-le-point-de-connaitre-sa-revolution-numerique/

L’innovation s’invite aux Assises de la Pneumologie Libérale

Pour la seconde édition des Assises de la Pneumologie Libérale, les organisateurs, accompagnés par Vincent Daffourd, ont réuni une sélection de Start-up proposant les meilleures innovations en matière de santé respiratoire.
A cette occasion, les médecins et conférenciers pourront échanger avec les dirigeants de ces jeunes entreprises innovantes, porteurs de solutions d’avenir.

Les APlib se tiendront finalement les 4 et 5 juin 2021 à Paris.

Plus d’informations : visitez le site des Assises de la Pneumologie Libérale

Coalition innovation santé crise sanitaire et Santé Respiratoire France

Une Coalition innovation santé crise sanitaire a été créée à l’initiative de France Digital, France Biotech, Digital Pharma Lab, Medteh In France, soutenue par BPI France, l’AP-HP, l’Europe (EIT Health) et un grand nombre d’industriels tels que AstraZeneca, Sanofi, le Leem, GSK, Urgo…

Cette coalition a pour ambition de désengorger le système de soins et permettre aux patients atteints de maladies chroniques de continuer à être pris en charge.

« Les personnes les plus fragiles, notamment celles atteintes de maladies chroniques (cancers, diabète, BPCO, asthme, insuffisance cardiaque, fibrose pulmonaire…) sont particulièrement à risque dans ce contexte de pandémie du Covid-19 où l’engorgement du système de soin met à mal la continuité de leurs prises en charge. »

L’idée est simple et efficace : matcher associations de patients, établissements de soins, mutuelles, médecins,… avec des Start-up ayant une solution à proposer en réponse à l’objectif visé.

C’est dans ce cadre, et pour palier à l’urgence vitale, que notre association, Santé Respiratoire France, porte deux projets pertinents en partenariat avec deux start-up françaises.
Ces initiatives permettraient à plus de 2500 de nos adhérents souffrant de graves pathologies pulmonaires, d’une part de bénéficier d’un suivi optimal de leurs maladies chroniques à distance, et d’autre part de les équiper afin d’envisager un futur déconfinement en toute sécurité avec plus de sérénité.

Vincent Daffourd, vice-président Santé Respiratoire France

Une équipe bénévole d’HEC Alumni récolte 100 millions de masques en 2 semaines !

Plus de 100 millions de masques ont été récoltés par une équipe bénévole d’HEC Alumni, le réseau des anciens élèves de l’école de commerce.

C’est la communauté HEC Alumni en Chine qui a « mobilisé son réseau », a expliqué Frédéric Jousset, président de HEC Alumni, sur franceinfo.

Le réseau a « réussi cet exploit en 48 heures de trouver sept millions de masques, et en deux semaines, d’en trouver plus de 100 millions », pour faire face « à la demande exponentielle ».

Création d’une « Coalition Innovation Santé » face à la crise sanitaire du Covid-19

Désengorger le système de soins et permettre aux patients atteints de maladies chroniques de continuer à être pris en charge. 

Les acteurs de santé publics et privés s’unissent et lancent un appel à projets !

Paris, le 25 mars 2020. Face à la crise sanitaire sans précédent liée au Covid-19, la « Coalition Innovation Santé – Crise Sanitaire » initiée par France Biotech, France Digitale, MedTech in France et AstraZeneca, avec la participation et l’appui de l’Assistance Publique- Hôpitaux de Paris (AP-HP) et de France Assos Santé, les soutiens de Bpifrance et d’EIT Health, s’est constituée pour contribuer à désengorger le système de soins et permettre aux patients atteints de maladies chroniques de continuer à être pris en charge. En effet, les personnes les plus fragiles notamment celles atteintes de maladies chroniques (cancers, diabète, BPCO, asthme, fibrose pumonaire, insuffisance cardiaque…) sont particulièrement à risque dans ce contexte de pandémie du Covid-19 où l’engorgement du système de soins pourrait mettre à mal la continuité de leur prise en charge.

La « Coalition Innovation Santé – Crise Sanitaire » a rallié de nombreux acteurs engagés pour soutenir cette initiative. Parmi eux, le LEEM, Sanofi, Servier, Ipsen, Novartis, UCB, Amgen, Takeda, Chugai, Santé Respiratoire France, et l’appel à coalition reste ouvert à tous les acteurs qui pourraient apporter leur soutien dans cette mission.

En pratique, l’objectif principal de cette coalition est de permettre le développement et la mise en œuvre de solutions innovantes dans le domaine de la santé sur la base des besoins identifiés et remontés par les structures de soins, les professionnels de santé et les associations de patients. Pour répondre à ces besoins exprimés par les acteurs de terrain, des appels à projets thématiques sont lancés afin d’identifier rapidement des porteurs de projets, startups, PME et ETI françaises capables de déployer des solutions concrètes (information, soins à domicile, suivi des patients, prise en charge médicale, etc.). Ces appels à projets sont opérés par Digital Pharma Lab (DPL) via une plateforme disponible dès aujourd’hui pour accompagner, soutenir financièrement et déployer les solutions sélectionnées : https://www.coalitioncovid.org

« Unissons nos forces pour soutenir notre système de soins en pleine crise sanitaire pour assurer la prise en charge des millions de personnes souffrant de maladies chroniques. Les startups, PME et ETI innovantes en santé sont pleinement mobilisées pour déployer très rapidement des innovations et répondre à ces besoins immédiats de prise en charge de ces patients. Les partenaires industriels de la coalition qui vont soutenir l’initiative apportent un engagement solidaire remarquable et contribuent également à protéger notre écosystème fragilisé par les impacts de la crise sanitaire » explique Franck Mouthon, Président de France Biotech à l’initiative de l’appel à mobilisation dès le 17 mars dernier.

« L’urgence de la situation et l’obligation de résultat doivent devenir un terreau d’innovations, de transformations petites ou grandes mais guidées par leur utilité immédiate dans la continuité des soins et la possibilité d’accéder aux établissements de santé parmi les patients atteints de maladies chroniques qui en ont le plus besoin » souligne Olivier Nataf, Président AstraZeneca France, membre fondateur de la coalition.

« Les startups détiennent une partie de la solution face au Covid-19. Une véritable mobilisation citoyenne est à l’œuvre, avec des entreprises comme Doctolib qui mettent à disposition gratuitement leur service de téléconsultation. En appui de nos soignants, de nombreuses solutions sont prêtes à être utilisées. France Digitale en a recensé près de 300 au sein d’une “task force e-santé” et se tient à disposition de tout service public ou grande entreprise qui chercherait des collaborations concrètes et immédiatement actionnables » indique Nicolas Brien, Directeur général de France Digitale et à l’initiative de l’appel à mobilisation.

« Face à cette crise sanitaire inédite, nous nous devons d’imaginer des remèdes tout aussi inédits ! En tant qu’industriels innovants du secteur de la Santé, nous avons pour mission de garantir une continuité des soins à nos patients souffrant de maladies chroniques, en particulier alors que le système de soins est mis à l’épreuve. Grâce à l’engagement solidaire de cette coalition, nous contribuons à l’effort national contre cette pandémie, et accomplissons pleinement notre mission » précise Guirec Le Lous, Président de MedTech In France et à l’initiative de l’appel à mobilisation.

Digital Pharma Lab, le premier accélérateur PharmaTech indépendant en Europe, ouvre dès aujourd’hui une session spéciale dédiée à la « Coalition Innovation Santé – Crise Sanitaire » pour sélectionner et accompagner les candidats dans un sprint vers le déploiement de ces solutions innovantes. Pour assurer un maximum d’efficacité et de rapidité d’exécution, l’appel à projets disposera d’une plateforme agile de mise en relation entre les innovations proposées, les contributeurs de la coalition et les utilisateurs finaux. Le soutien financier pour les projets sélectionnés visera à assurer la toute dernière phase de développement des solutions innovantes portées par les candidats pour leur permettre d’être rapidement mises à disposition des patients et du système de soins dans le contexte de la crise sanitaire actuelle.

Les investisseurs, acteurs de la santé et industriels de tous secteurs peuvent rejoindre la coalition en manifestant leur intérêt par courriel : contact@coalitioncovid.org

Téléconsultations par téléphone ?

#Coronavirus: les téléconsultations par téléphone sont désormais remboursées pour les patients dépourvus de moyens de connexion en vidéo. Ces téléconsultations sont réservées aux patients atteints ou suspectés de Covid19, en ALD ou âgés de plus de 70 ans.

En savoir plus : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/teleconsultation-par-telephone

Immunité de groupe face au Covid19 ?

Hélène Joubert, journaliste spécialisée en santé, a écrit un papier très intéressant sur la thématique autour de laquelle tout le monde s’interroge « immunité de groupe face au Coronavirus ».
L’association Santé Respiratoire France publie son article ici

En voici un extrait :

« (…) tant qu’une majorité des individus (au minimum 60%**) ne seront pas protégés par des anticorps anti-SARS-CoV-2, la levée des mesures de confinement pourrait risquer de voir repartir une vague de contagion. Avec, à la clé, un risque de rebond épidémique et d’une nouvelle flambée de contaminations. Prudence donc.

Les tests RT-PCR SARS-CoV-2 aideront à lever le confinement, à partir du moment où l’on aura passé le pic épidémique, afin de maintenir le confinement des personnes infectées et les isoler des personnes dites « négatives (…)»